Ma vision du druidisme

Avant d’exposer ma vision du druidisme, je commencerais par vous introduire un peu dans mon parcours spirituel personnel. Déjà enfant, j’étais rêveuse, lunatique et réservée. J’ai grandi sur une ferme avec de beaux grands arbres, beaucoup de chats, de gentilles vaches, de grands champs et beaucoup de bâtiments de ferme pour jouer à cache-cache. J’aimais bien me retrouver seule, à seulement contempler cet environnement et je m’absorbais déjà à méditer sur ses subtilités, ses créatures et ses plantes, à l’écoute du vent dans les feuilles, à l’affût des odeurs de terre humide et émerveillée par les matins silencieusement ensoleillés. Je croyais en un Grand Esprit qui veillait sur tout cela et pensait qu’Il nous contactait et que nous Le contactions à travers les arbres, alors je me retrouvais souvent au centre d’un grand arbre dans la cours, un arbre  qui s’était séparé en deux troncs pour former une sorte de grand V, laissant une petite place pour s’asseoir au centre.

 

Chez nous, nous croyons aux esprits et nous habitions dans mon enfance une ancienne école. Le deuxième étage où nous avons vécu jusqu’à mes 7 ans étaient autrefois occupé par les professeurs (des soeurs je crois) et le rez-de-chaussé que nous avons occupé jusqu’à mes 12 ans était l’école. J’y ai été témoin d’apparitions de sortes de nuages blancs  qui flottaient dans la nuit devant moi et autres phénomènes, vécus autant par moi que par mes parents et ma soeur et mon frère.

 

En grandissant, à la bibliothèque, je trouvais alors des livres sur les sciences occultes et ce qui m’intéressa en premier fut un peu l’astrologie et la chiromancie. Ensuite vint la magie blanche avec le pire des professeurs que je nommerais seulement par les lettres E-P-S. Vers l’âge de 18 ans, je commençais à m’intéresser au druidisme, mais devant le manque de livres dans mon coin et aussi par manque de motivation, je dois l’avouer, pour étudier un tel sujet pour une néophyte, je me tournais vers la Wicca. Je la pratiqua alors plus sérieusement jusqu’à l’âge de 23 ans, mais après ces années je me rendais compte je trouvais des lacunes à cette religion, elle manquait aussi beaucoup de sens intellectuel à mon regard personnel. Je me remis sérieusement à l’étude de la tradition celtique et du druidisme.

 

Je rencontrais à cette période l’homme de ma vie qui partageait aussi la passion de la tradition celtique. Il me fit découvrir aussi le spiritisme d’Allan Kardec et par-dessus tout, il me fit découvrir ma médiumnité. Chose que je croyais compliquée et pas donnée à tous, mais pourtant oui, c’est bien là! Nous avons donc étudié, pratiqué, élaborée notre tradition ensemble, préférant à toute chose comme base la sorcellerie et la fonction d’Oracle. Nous avons aussi créé notre Temple, le Temple de Belisama.

 

Pour ce qui est de mon druidisme, je vous en parlerais comme ceci: Il n’y avait pas de fonction de prêtresse chez les druides. Bien que nous n’ayons jamais rapporter, par les observateurs (César et écrivains greco-romains), des druidesses officiantes au sein des Celtes, On a souvent mentionné les vatesses, les sorcières, les voyantes, les guérisseuses, les prophétesses, les oracles. On pourrait dire que tous ces termes veulent tout de même dire que c’était des druidesses et que les observateurs romains misogynes ne se sont tout simplement pas soucié (ou non pas compris) la fonction qu’elles occupaient au sein de la sacerdoce druidique. Ou même qu’elles n’étaient peut-être pas intéressées par ce rôle, alors qu’elles excellaient parfaitement dans le rôle de la uatissa (vatesse) et guerrière initiatrice. Et c’est ce côté là du druidisme qui m’intéresse.

 

Selon moi, le titre de druide est certes beau et prestigieux, mais il n’a pas vraiment de sens aujourd’hui. Du moins, le druide d’autrefois n’a probablement plus grand chose à voir avec le druide contemporain. Ceci dit, tout est appelé à se transformer, c’est ce qui est juste et logique, et bienheureux le druide contemporain bien intentionné d’aujourd’hui. J’apprécie le côté communautaire de ce druidisme (tout comme l’est l’Asatru et la Wicca). Pour en revenir au terme de druide, je préfère celui de druidisant et surtout celtisant.

 

L’étude du druidisme et de la tradition celtique m’a cependant rendue plus savante et plus réfléchie quant à ma spiritualité et ma pratique de la sorcellerie. Cela a solidifié mes bases en quelques sortes. Je n’ai pas de religion, mais fondamentalement ma tradition spirituelle est la tradition celtique. J’ai aussi pour principe qu’on ne naît pas avec une religion, mais qu’on la choisi, on ne se l’a fait pas imposée à la naissance par un baptême (comme le baptême chrétien par exemple). On devrait simplement baptiser pour bénir.

 

Maintenant, je me considère par contre tout simplement comme une sorcière  celtisante et nordisante. J’ai choisi depuis très longtemps comme déesse patronne la Peine Lune Belisama. Ce qu’il y a de magnifique avec les dieux Celtes, c’est qu’ils sont lumineux, inspirants et vertueux! Être prêtresse, c’est un défi de tous les jours et de toute une vie. C’est de voir et vivre le sacrée au quotidien et se défier tous les jours de se dépasser, même minimement. Le rôle de prêtresse passe aussi par aider les autres à se reconnecter au Divin et d’inspirer si possible. Une prêtresse n’est pas infaillible, mais elle fait des efforts et reste consciente de ses imperfections.

C’est aussi l’idéal d’acquérir  autant que possible au cours de cette vie les qualités et principes de cette Déesse Mère qu’est Brigantia. Car elle est LA Grande Mère de tous les dieux. Étant moi-même mère, Elle m’inspire la force, l’amour, la patience et bien d’autres choses. Je souhaite être à son image, la mère guerrière initiatrice, la mère qui donne ses premières armes à son enfant pour vaincre les obstacles de la vie vers la plénitude lumineuse. Mais aussi d’être la prêtresse qui l’inspirera à créer la beauté sur Terre. Un enfant naît avec ces forces, le rôle de la Mère est de les lui rappeler.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s